Francois kiesgen de richter

Le crime était signé

Le crime était signé

 

"J’entendis la porte de mon appartement grincer et se refermer. Un petit pas rapide retentit dans l’antichambre, puis, sans qu’on eût même pris la peine de frapper, mon bureau s’ouvrit et une jeune femme inconnue se profila dans l’entrebâillement de la porte. Cette femme tenait une clé à la main, ma clé, et souriait.

 

Découvrir



24/02/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi